Archive

Archive for the ‘Ecosystème BI’ Category

Les enjeux du BIG DATA

September 4th, 2014 No comments

Cet article est un compte rendu de la conférence à laquelle j’ai assisté à l’école des mines d’Albi de François BOURDONCLE. Il est co chef de file du plan gouvernemental Big Data avec Paul Hermelin (PDG de Capgemini).

Les enjeux liés au BIGDATA sont colossaux. Comprendre l’intérêt que les acteurs des « datas » portent au BIG DATA c’est comprendre comment l’analyse de ces Zettaoctets de données  par ces acteurs des « datas » peuvent porter préjudice à une entreprise dite du  « non data » et notamment  dans la relation qu’a cette entreprise avec ses clients.

Les acteurs des « datas », sont tous les géants du numérique – les Google, Amazon, Facebook, Apple et autres IBM.  Leurs armes : les formidables outils à siphonner – et à traiter –  des Everest de données qu’ils ont bâtis et continuent de renforcer.
Qui sont les « anciens » ? Quasiment toutes les entreprises traditionnelles.

Exemple 1 :

Assureurs vs GOOGLE

Les Smartphones permettent au fournisseur d’accès internet mais aussi à google de géo localiser un téléphone. Qu’est ce qui empêche actuellement Google d’exploiter ces données  et de les analyser ?

A priori pas grand-chose. De l’exploitation de ces données, Google peut tirer des informations sur le type de conduite.

Grâce à ces données de géolocalisation google est capable d’analyser le comportement des conducteurs.

Plusieurs choix s’offre à ce dernier :

1/ Revendre ces analyses à des assureurs de manière que ces derniers ajustent les tarifs du conducteur en conséquence

2/ Google devienne assureur lui-même et propose à une classe de la population « non risquée » des assurances sur lesquelles il pourra marger de façon très nette laissant aux assurances traditionnelles la population dite « à risque ».

On voit bien dans cet exemple comment les technologies liées au big data peuvent faire perdre aux entreprises qui détiennent la technicité (ici les assureurs) leur relation avec les clients. Autrement dit, les assureurs courent un risque sérieux, et grave, de se faire confisquer leur relation clients

On en arrive à un point où l’interlocuteur n’est plus celui qui détient la technicité de l’objet industriel, mais celui qui détient la technicité de l’optimisation de l’objet ou de la relation client grâce aux technologies du Big Data.

Exemple 2 :

Pratt & Whitney vs IBM

La mésaventure du constructeur de moteurs d’avions Pratt & Whitney. Il s’est peu à peu vu déposséder de la relation avec ses clients, les compagnies aériennes,  par son prestataire de service, IBM. C’est ce dernier qui, possédant toutes les données de fonctionnement des moteurs qu’il recueille de longue date pour le motoriste, est désormais le mieux placé pour dialoguer avec les compagnies aériennes…

Grâce à l’analyse des données IBM sait mesurer précisément le degré d’usure de chaque pièce des moteurs qu’ils louent aux compagnies aériennes”.

IBM propose du coup une “maintenance prédictive” qui réduira leurs coûts, et évitera de mauvaises surprises à leurs clients.

Exemple 3 :

Hollywood vs NETFLIX

Netflix prend progressivement des parts de marché sur le géant Hollywoodien.

Chaque utilisateur fournit plusieurs types de données lors d’une visite sur le site web de Netflix. Jouer, partager ou rechercher une vidéo sont autant d’événements qui sont enregistrés et analysés. L’heure, la date, la géolocalisation, le matériel utilisé et le navigateur ou encore la manière dont une page défile peuvent aussi être utilisés pour identifier le contexte dans lequel un événement survient et ainsi, placer les utilisateurs dans des catégories. L’entreprise utilise ces données pour améliorer le service de son site web et prendre les décisions liées au business, comme l’identification des futurs investissements.

Cette approche permet à la société d’offrir un service bien plus personnalisé que la plupart de ses concurrents. Ainsi, il existe certes des catégories classiques comme les “films les plus populaires” ou un classement par genre. Mais, un utilisateur de Netflix peut se retrouver avec une catégorie “films traitant du voyage dans le temps et réalisés dans les années 80”, si, par exemple, il a démontré un intérêt pour “Retour vers le futur” ou pour l’acteur Michael J. Fox.

Les programmes consommés par les internautes le sont grâce à son système de recommandations et non pas par le biais du moteur de recherche. Huit cents ingénieurs travaillent, d’ailleurs, à l’analyse des données collectées auprès des utilisateurs et à l’amélioration des algorithmes utilisés pour proposer le bon film au bon moment.

NETFLIX a eu aussi l’idée de créer leur propre série (« house of cards ») : cette série a été conçue grâce à l’analyse de ces données : En croisant les données « meilleurs acteurs », « meilleur thème », … ils ont créé une série sur mesure.

On voit bien à travers ces trois exemples la puissance de frappe que peuvent avoir ces acteurs des « datas » sur les acteurs « traditionnels ».

Ces spécialistes de la data regardent les déclinaisons possibles dans d’autres secteurs traditionnels, fortement « challengeables » sur leur business model.

C’est aux  entreprises françaises à réinventer leurs services clients, où à défaut, les exécuter mieux que les autres.  Ces dernières doivent lancer des projets à grande échelle d’exploitation des données massives à des fins de business.

Categories: Divers, Ecosystème BI Tags:

Homsys devient Viseo

April 22nd, 2014 No comments

Près de 4 ans après avoir rejoint le groupe Viseo, les équipes Homsys ont le plaisir de vous annoncer leur changement de nom :

MARQUE UNIQUE DU GROUPE

Cet alignement nous permet de gagner en visibilité sur notre marché et de mieux promouvoir notre expertise en Business Intelligence avec plus 200 consultants dédiés au décisionnel.

Avec 1 100 collaborateurs répartis sur 4 continents et un chiffre d’affaires supérieur à 100 millions d’euros, VISEO accompagne ses clients dans la mise en œuvre de projets complexes. Son positionnement unique lui permet d’apporter une réponse globale à tous les enjeux numériques qui impactent les systèmes d’information, les métiers ou les organisations.
Pour plus d’information, rendez-vous sur www.viseo.com

SAP lève (enfin !) le voile sur une (r)évolution majeure dans sa suite SAP Business Planning…

February 3rd, 2014 No comments

1 ans après la sortie officielle de la version SAP BPC 10 en General Avalability, SAP passe à a la vitesse supérieure en dévoilant sa nouvelle version : SAP BPC 10 – 1.

Depuis le 20 Décembre 2013, cette version est officiellement disponible en Ramp-Up.

Intéressés ? Contactez-nous !

Pas convaincus ? lisez la suite !

Souvenez vous déjà de la version SAP BPC 10.0 netweaver…

La version 10-0 déjà à l’époque présageait de belles améliorations par rapport aux versions (désormais archaïques) 7x NetWeaver :

Read more…

La Self Service BI : une forme de projets BI agiles ?

December 16th, 2013 1 comment

A l’occasion des Journées SQL Server (organisées par le GUSS, Groupe des Utilisateurs de SQL Server), j’ai eu l’occasion d’assister à une table ronde revenant sur la mise en place d’une offre de Self Service BI à la Banque de France.

Je vous propose ici un résumé de cet échange ainsi qu’une réflexion avec mon regard de non initié sur le sujet.

Pour animer cette table ronde nous avions en face de nous (de gauche à droite) :

  • Jean-Pierre RIEHL, Responsable de la practice SQL chez Azeo
  • Olivier JACQUEMONT, Adjoint au Responsable du Service Information Management à la Banque de France
  • Pierre-Sébastien MALLERET, Manager Microsoft BI chez Novedia
Avant tout, si comme moi vous n’aviez entendu parler de Self Service BI avant, je vous propose la définition suivante :
La Self Service BI consiste à donner aux utilisateurs la capacité de réaliser leurs propres modèles d’analyses.

Read more…

Quoi de neuf en BI avec SQL-Server 2014 ?

August 26th, 2013 No comments

Comme le temps passe !
Déjà une nouvelle version pour la plate-forme BI de Microsoft…
Mais que réserve donc la nouvelle mouture 2014 de SQL-Server ?
Et bien finalement pas grand chose. Et c’est tant mieux ! Parce qu’avec la sortie de SQL-Server 2012 l’an dernier et d’Office 2013 cette année, cela nous laissera un peu le temps de respirer.

Comme vous l’avez déjà probablement entendu, Microsoft a annoncé la version 2014 de sa suite BI au TechEd. Mais il a prévenu qu’il n’y aurait aucun changement majeur sur les 3 “pilliers” de sa suite BI (SSIS, SSAS & SSRS) ni même sur PowerPivot, à part quelques corrections de bugs.

Ceci dit, cela n’empêchera pas quelques améliorations notables et autres compléments qui pourraient s’avérer utiles dans vos projets BI.

Les évolutions successives de SQL-Server

Amélioration du “In-Memory”

Cela ne sera une surprise pour personne que la firme de Redmond continue d’investir massivement sur le stockage “en mémoire” tant c’est la tendance ces derniers temps. Voici les deux derniers volets de cette stratégie venant avec SQL-Server 2014 :

  • Nouveau stockage “in-memory” [/Nom de code Hekaton]: Cette nouvelle option de stockage en mémoire permettra d’héberger des tables SQL-Server directement “en mémoire” pour améliorer les performances de restitution. Même si c’est essentiellement pour un usage OLTP, cela pourrait être utile pour des cas précis de BI, comme par exemple pour améliorer les temps de chargement ETL en utilisant des tables de staging “in memory”.
  • Amélioration des indexes “ColumnStore”: C’était la grosse nouveauté de la précédentes mouture de SQL-server en terme d’indexation. On pourra désormais mettre un jour ces indexes, et donc on n’aura plus à supprimer puis recréer les indexes “ColumnStore” en cas d’ajout de données. (Pour un exemple d’utilisation de ces indexes pour améliorer les ETL jetez un œil à ce blog).

“Big data”

Il y a de nombreux échanges sur le sujet “big data”, notamment sur les deux technologies suivantes:

  • HDInsight: Il s’agit du terme marketing de Microsoft pour désigner son offre de type Hadoop pour des serveurs Windows. C’est à dire un framework destiné à faciliter la création d’applications distribuées et “scalables” et permettant aux applications de travailler avec des milliers de nœuds et de très gros volumes de données. En gros tout est distribué, du stockage aux traitements. (Un exemple d’usage sur ce post avec des traitements MapReduce complexes).
  • Polybase: La dernière version de Microsoft Parallel Data Warehouse (PDW) a été enrichie pour permettre de “requêter” des données basées sur du Hadoop, via une  nouvelle technologie appelée Polybase. (Une technologie que David Dewitt de chez Microsoft a décrit en détails lors de la SQL Pass 2012.)

Pour terminer, on annonce la première CTP1 publique dans quelques semaines.

Source :

SAP BPC 10 Net Weaver,

April 25th, 2013 No comments

Il y a tout juste un mois, nous présentions au Restaurant Le Meurice la dernière version de SAP-BPC (Business Planning & Consolidation), sur plateforme NetWeaver, BPC10. Téléchargez la présentation !

Pour X ou Y raisons, vous n’avez pu y participer, et vous le regrettez car :

  • Vous savez qu’en temps de coups durs économiques, la rationalisation de vos processus et de vos coûts passe par une réflexion autour des problématiques d’élaboration budgétaire.
  • Vous êtes équipés BW et/ou êtes sur le point de vous équiper, ou de finaliser votre mise en place de BW.
  • Vous en avez assez de vous “arracher les cheveux” à traiter tous les mois une 100aines de fichiers Excel qui transitent par mail à chaque période de reporting…

Il est temps pour nous de vous faire un bref retour sur cet évènement :

  • Succès,
  • Satisfaction,
  • Positionnement sur le Marché,
  • Crédibilité aussi bien Fonctionnelle que Technique,

=> Nous sommes VOTRE Partenaire, et sommes prêts à vous accompagner !

Et maintenant, vous vous demandez comment engager la discussion ?
Plusieurs options s’offrent à vous :

  • Votre Projet est déjà bien avancé, et vous voulez en savoir plus et avez besoin d’une démo “Live” avec Questions/Réponses ? Contactez-nous !
  • Votre Projet est encore à un stade embryonnaire et avez besoin de plus de réflexion avant d’envisager les “Next Step” plus concrets : nous vous proposons plusieurs rendez-vous en vidéo, à suivre prochainement sur notre Blog Homsys!

Innovation, performance, réactivité, simplicité : n’attendez plus pour choisir et migrer vers SAP BO 4 !

February 26th, 2013 No comments

Déjà plébiscitée par des millions d’utilisateurs, la dernière génération SAP BusinessObjects 4 permet de couvrir tous les besoins d’accès aux informations de l’ensemble de vos collaborateurs, et ce, quel que soit le progiciel utilisé ou les données sources !

  • Vous vous interrogez encore sur l’intérêt et le retour sur investissement de la nouvelle version de SAP BusinessObjects ?
  • Vous doutez encore de la stabilité de la version cible ?
  • Vous craignez une perte de données et une perte de service pendant la migration ?
  • Vous pensez que passer à la version B0 4 entrainera un surcoût de licences ?

=> Venez participer au séminaire organisé par Homsys et SAP le 14 mars à Bordeaux ! Il répondra à toutes vos questions !

Informations et inscription gratuite en ligne sur www.homsys.com

Le Gartner Magic Quadrant 2013 pour la BI

February 25th, 2013 No comments

Gartner a publié ce mois-ci la dernière version de son “Magic Quadrant” pour les outils de Business Intelligence et plate-formes d’analyse. En représentant toutes les solutions du marché sur 2 axes: la faculté d’exécution et la complétude de la vision, cette étude propose de classer chaque outils en quatre catégories : les marchés de niche, les visionnaires, les challengers et les leaders.

La comparaison de cette dernière mouture avec les cartographies établies les années précédentes par Gartner (voir ci-dessous) permet de dégager les tendances du moment. Pour cette année on peut remarquer:

  • Microsoft: La société de Redmond progresse encore sur l’habilité d’exécution, ce qui lui permet de rester leader dans ce domaine. On remarquera tout de même qu’il n’est dorénavant plus “seul au monde” dans ce secteur comme c’était le cas en 2011, maintenant qu’il est sérieusement talonné par Tableau et Qliktech qui progressent aussi dans cette catégorie
  • SAS: il avance sur les deux axes (faculté d’exécution et complétude de la vision) dans son élan des années précédentes
  • Micro Strategy: il maintient sa position de leader en se stabilisant sur les deux axes depuis plusieurs années maintenant
  • Tableau: On a commencé à l’évoquer plus haut, mais Tableau est incontestablement la valeur montante. Avec une forte progression à la fois sur l’habilité d’exécution et la complétude de vision depuis 2 ans. De challenger, tendance “joueur de niche” en 2011, Tableau Software a réussi à faire de son outil un des leaders de 2013.
  • SAP, IBM, Orable …: Les “poids lourds” comme conservent leur position de leader avec une excellente vision d’ensemble probablement en qualité d'”historiques” du secteur
  • Niche players: Il est difficile pour tous les “niche players” d’élever leur catégorie de marché. Ainsi on retrouve depuis 3 ans les mêmes acteurs qui alternent dans les positions d’honneur de la catégorie

Le Magic Quadrant 2013:

Gartner Magic Quadrant 2013 - Business Intelligence

Le Magic Quadrant 2012:

Gartner Magic Quadrant 2012 - Business Intelligence

Le Magic Quadrant 2011:

Gartner Magic Quadrant 2011 - Business Intelligence

SAP BPC NetWeaver 10 : quand le Business reprend la main !

February 19th, 2013 No comments

L’élaboration budgétaire est un processus essentiel dans la planification, la mesure et l’atteinte de vos objectifs ! D’autant plus important aujourd’hui dans un contexte économique de plus en plus soumis à la pression des marchés et de la concurrence. Aussi, vos prévisions doivent à tout moment être au plus juste.

Réactivité, Souplesse, Performance, tels seront les principaux enjeux de l’outil qui vous guidera vers cette excellence budgétaire.

SAP BusinessObjects Planning & Consolidation (BPC) vous permet de conduire un processus d’élaboration budgétaire structuré et collaboratif ! Intégré à SAP BW et SAP BO4, la dernière version de SAP BPC innove : nouvelle interface client web, publications et reportings simplifiés, intégration complète à SAP BW, optimisation avec SAP Hana…

C’est sur ce thème qu’Homsys (groupe Viseo) et SAP ont le plaisir d’inviter leurs clients et prospects à déjeuner le 21 mars dans le cadre prestigieux du restaurant Le Meurice. Plus d’informations : www.homsys.com

Homsys et Informatica, leader mondial des plateformes d’intégration de données

December 21st, 2012 No comments

Interviewé à l’occasion de l’Informatica Day le 4 octobre 2012, Yves Cointrelle présente le partenariat avec Informatica et sa représentation en France sur l’ensemble de l’offre Informatica (y compris des offres méconnues telles que Data Replication). Voir la vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=rJJqC3w5K1s

Homsys est partenaire d’Informatica depuis plus de 10 ans. La relation est née au sein du département décisionnel d’Air France peu de temps après l’implantation de l’éditeur sur le marché français.

« Notre devoir de conseil est d’orienter nos clients vers les technologies les plus fiables et les plus robustes. Au-delà de l’alimentation de systèmes décisionnels, la valeur ajoutée de PowerCenter est aussi mesurable dans les projets de migration et de consolidation de systèmes, ou encore d’urbanisation de systèmes d’information. » Yves Cointrelle, Directeur général d’Homsys.